La vie est notre maître

L’histoire du Saint aux trois maîtres

  • 0
  • 0
  • 0

Mis à jour le : Tuesday, September 29, 2020 10:20 PM

#spiritualité #sagesse #yoga #méditation

Categorie : spiritualité

Discipline : Yoga

A propos de l'auteur

La vie est notre maître

L’histoire du Saint aux trois maîtres

Article inspiré du livre "Les 4 sagesses du yoga" aux éditions Leduc Pratique.



L’histoire du Saint aux trois maîtres



Un jour, lors d’un pèlerinage, un disciple profita de cette intimité avec son maître pour lui poser une question : 


- Maître, vous qui avez la renommée d'être le plus grand saint de toute la région, pouvez vous me dire qui a été votre Maître ?

- En fait, répondit le maître, je n'ai pas eu qu’un seul maître, mais trois.

- Comment ! s'exclama le disciple, surpris par cette révélation, lui qui avait appris de la tradition l'importance de ne suivre qu'un maître.

- Oui, en effet, j'ai eu trois maîtres.Le premier était un chien, continua-t-il.

- Un chien ! S'exclama de plus belle le disciple.

- Oui, oui, tu as bien entendu. Un chien !
Un jour, lors d’une promenade matinale après une nuit pluvieuse, j’aperçus un chien qui aboyait. Il n'y avait personne aux alentours, ni de quoi effrayer ce chien. Je fus surpris lorsque je le vis aboyer sur sa propre silhouette reflétée par une flaque d’eau. Puis il prit soudainement son courage à « quatre pattes » et sauta dans l’eau. il vit son reflet disparaître et poursuivit son chemin. 

Il m'a appris que les peurs ne sont que le reflet de notre propre esprit ; elles n'ont aucun fondement. Lorsque nous les voyons telles qu'elles sont, et qu'avec courage nous leur faisons face et décidons de les affronter, elles fondent comme neige au soleil.

- Maître, s'il vous plaît, dites-moi qui a été votre second maître! demanda le jeune disciple avec impatience.

- Mon second maître fut un voleur.

- Un voleur ! dit le disciple avec un vif étonnement. 

- Oui, oui ! Tu as bien entendu. Un voleur !
J'avais entrepris un long voyage, et tous les jours Dieu pourvoyait à mes besoins : de quoi me nourrir, de quoi me vêtir et de quoi dormir. Cependant, un jour de pluie, je n'avais reçu de mon aumône, ni pain, ni eau, ni toit pour dormir, ni même un feu pour me réchauffer. Je restai donc ainsi dans la nuit bien avancée, assis sur un tronc, près d'un arbre qui me servait de parapluie. À une heure déjà bien tardive, un homme s'est approché de moi et m'a demandé ce que je faisais, à cette heure bien tardive, sous cette pluie battante, dans cette région si peu fréquentable. Je lui ai répondu que j'étais un homme de Dieu en pèlerinage, qu’Il avait subvenu à tous mes besoins, sauf ceux de ce jour. Il m'a invité à venir chez lui, dans sa petite demeure. Chez lui, il m'a installé dans son lit, m’a donné de quoi manger, de quoi me réchauffer, est reparti aussitôt.
Cela faisait un couple de jours que je profitais de l'hospitalité de mon hôte. Je le voyais partir à chaque tombée de la nuit et revenir à chaque lever du jour. Un beau matin, à son retour, je lui demandai ce qu'il faisait toute la nuit dehors. Il m’a raconté un bout de l'histoire de sa vie, expliquant qu'après maintes vicissitudes et difficultés, il était devenu voleur. Je fus surpris, et m’empressai de préciser que je ne voyais ni butin, ni baluchon rempli. Il acquiesça et avec sérénité ajouta « Oui, je le sais, mais si Dieu le veut, demain sera un autre jour ». 
Il m'a appris la persévérance et la constance.


- Maître, s'il vous plaît, dites-moi qui a été votre troisième maître, demanda le jeune disciple les yeux pétillants de curiosité.

- Mon troisième maître, fut un enfant.

- Un enfant ! s'étonna le disciple, allant de surprise en surprise. Vous, le Saint le plus renommé de la région ! Un enfant fut votre maître !

- Oui, oui ! Tu as bien entendu, mon jeune disciple. Un enfant !
Un jour, après ma méditation du matin, j'étais d'humeur espiègle. Je rencontrai un jeune enfant sur le sentier qui me menait au lac. Je l'interpelai, pris une allumette, grattai cette-ci, et demandai au jeune enfant : « D'où la flamme est-elle venue ?». Avec son regard rempli d'innocence et de sagesse, en soufflant sur la flamme, il me demanda en guise de réponse : « Où la flamme est-elle partie ? ». Il m'a appris l'humilité.



****************************



Reconnaître que la Vie est notre Maître, c'est appréhender timidement mais sûrement le principe de Guru Tattva, le principe du Guru. 


Aujourd'hui, en Occident, ce terme a été bien galvaudé, associé à l'escroc du coin ou au leader d'un groupuscule sectaire. En Orient, plus précisément en Inde, il a une toute autre valeur. Guru est composé de la racine « Gu », signifiant ténèbres, ignorance, et « Ru » signifiant lumière, connaissance, mais également « ce qui enlève », Guru signifie « Ce qui nous amène des ténèbres à la lumière, de l'ignorance à la connaissance » ou « celui qui enlève l'ignorance ». Notre premier Guru que nous rencontrons sur cette planète est notre mère comme le dit souvent Sri Sri Ravi Shankar. Ensuite, la vie se chargera de nous faire rencontrer une multitude de maîtres. Celui qui nous enseignera les réalités spirituelles est appelé Sat Guru.


Prendre conscience de ce principe « Guru tattva », nous permet de grandir à chaque instant en conscience. Chaque situation, chaque personne, fait partie de ce grand jeu de la création appelé « Lîla ». Si nous apprenons à percevoir avec les yeux de notre coeur que la Vie est une magnifique scène de théâtre, où tous les rôles sont possibles, cela nous permet de choisir le nôtre et de le jouer pleinement, de ne pas juger le rôle des autres !Qui aurait entendu parler de Robin des Bois si le Prince Jean n'avait pas usurpé le trône de son frère, le Roi Richard Coeur de Lion, s’il n’avait pas kidnappé la belle Marianne, imposé de lourds tributs aux pauvres gens ? Robin des Bois se serait certainement retrouvé à Pôle Emploi en attendant un travail qui lui convienne !La vie, dans sa beauté et sa richesse a plusieurs facettes pour s'exprimer, ce qui la rend pleine ce sont justement ces valeurs opposées, lesquelles, ô merveille, sont complémentaires.



Restez à jour des derniers articles parus sur le blog GOYOGA en vous inscrivant à la newsletter

Nos catégories