Renaître : terre, eau, feu, air, espace

De l'argile au cosmos, en passant par notre coeur ..

  • 0
  • 0
  • 0

Mis à jour le : Wednesday, September 30, 2020 12:27 AM

#somatique #méditation #vivant #post-traumatique #quiétude #Ayurveda #déconfinement #conseils #asanas #pranayama #paix #chakras #eau #terre #air #feu #espace #argile #naissance #pollution #5 éléments #tantra #savita #gayatri #nourriture #ether #koshas #bible #Sri Tathâta #tathâta #prana

Categorie : Actualité yoga

Discipline : Yoga

A propos de l'auteur

Renaître : terre, eau, feu, air, espace

De l'argile au cosmos, en passant par notre coeur ..

Argile, terre ou safran : retrouver l’Origine


Question-partage de Thibault :

J’ai découvert une femme que je trouve extraordinaire anthropologue et medecin généraliste, et qui

aide les peuples démunis en leur mettant à disposition des éléments pour qu’ils puissent survivre et

notamment se soigner. Elle s’appelle Jade Allègre, Elle a fait une thèse sur l’argile, (que l’on peut

trouver sur le net) et s’aperçoit actuellement que l’argile peut être d’une aide efficace en cas de

Coronavirus. L’argile serait un ADN primitif qui serait très actif quand on l’ingère se plaçant là où le

corps en a besoin. Cela associé à un suivi et soin par un médecin généraliste.


Meerabaï - Aline Mahé-Garcia :

Merci Thibault, nous allons donc parler aujourd’hui de l’importance du Naturel, l’importance de ces

éléments fondamentaux qui font partis de notre constitution.

De quoi sommes constitués ?

Dans la Bible, il est écrit que nous sommes constitués d’argile.

Lorsque l’on voit les cérémonies faites en Inde, les participants, brahmanes ou sadhus, se mettent de

l’argile, de la terre ou du Safran sur le front pour mieux pouvoir se connecter à l’Essentiel, au divin, à

la Source.

Dans les tribus amérindiennes ou autres, les hommes se couvrent le corps de terre, d’argile. Pour

quelles raisons le font-ils ? Pour retrouver une essence fondamentale de qui ils sont.

Fondamentalement, au-delà du mental, des émotions, de tout ce qui nous coupe de notre essentiel,

qui nous coupe de notre racine.


Coupés de nos racines

Effectivement, je suis persuadée personnellement et fondamentalement que ce que nous vivons en ce

moment nous montre que nous sommes coupés de nos racines, nous sommes coupés de notre nature,

nous sommes coupés de ces éléments fondamentaux dont nous sommes formés. Lorsque l’on voit au

niveau de notre corps, les enseignements du yoga, des grandes philosophies nous montrent que nous

sommes constitués de 5 éléments :

 la terre,

 l’eau,

 le feu,


 l’air,

 l’éther.

Il est difficile d’avoir une bonne santé, qu’elle soit physique, mentale, émotionnelle, spirituelle car

nous sommes coupés de ces éléments actuellement. Nous sommes coupés de ce dont nous sommes

formés, nous sommes coupés de ce qui nous nourrit.

Nous sommes occupés à atteindre des chimères, des objectifs toujours plus lointains, toujours plus

complexes, … Tout cela afin d’avoir plus de pouvoir, plus d’argent, plus de renommée…

Mais quel en est l’écueil ? Cela nous prive fondamentalement de la vie qui circule à l’intérieur de

nous.

Oui, l’argile, la terre, l’eau, l’air, l’éther, le feu, le soleil, la lumière, sont des éléments fondamentaux

qui doivent circuler librement à l’intérieur de nous.


Dépollution de notre organisme. Essentiel !


Nous vivons dans un monde très pollué. Heureusement qu’actuellement, le confinement participe à sa

dépollution. Pouvons-nous également en profiter pour nous dépolluer ? C’est essentiel.

Que pouvons-nous faire pour nous dépolluer ?

Nous ne savons pas si l’argile est efficace contre le coronavirus, nous ne sommes pas chercheurs mais

en tous les cas ce que nous pouvons dire c’est que l’argile est bon pour pouvoir purifier notre

organisme, pour pouvoir enlever les toxines. L’argile est excellente.

Boire de l’eau pure est aussi excellent.

Effectivement, boire de l’eau pure actuellement peut paraître trop compliqué. D’autant plus

qu’actuellement les doses de chlore ont été augmentées dans l’eau. Comment faire pour vivre avec une

eau pure ? Il existe des moyens et les sages les connaissent et nous les ont transmis. Par exemple,

réciter le mantra de la Gayatri va aider à pouvoir redynamiser l’eau et enlever certains éléments

néfastes. Les sages, les maîtres, les êtres divins utilisent la prière, la méditation, les mantras pour

pouvoir purifier l’eau.

Lors d’une séance de yoga, lorsque nous respirons, nous faisons des pranayamas, et nous posons une

intention. Par exemple, je vous dis souvent : : respirez la lumière, ouvrez-vous à la paix, ouvrez-vous à

l’harmonie. Cela a le pouvoir de connecter l’air dans sa substance la plus pure qu’il soit. Le pouvoir de

notre intention est extrêmement puissant , il est vraiment transformateur.

Tous ces éléments sont importants.

L’éther est un élément plus compliqué à percevoir. C’est plus fin que l’air.

La dimension du soleil est une dimension que nous captons avec la prière, la méditation, le mantra de

la gayatri.

Oui fondamentalement, les éléments sont hyper importants : l’élément terre est important, l’eau est

importante, le feu est important, l’air est important, l’éther est important et il n’est pas nécessaire

d’être un grand sage pour pouvoir vivre cela. Il y a juste besoin de bon sens, d’avoir confiance dans

cette énergie qui circule en nous et dans notre potentiel de s’ouvrir à ces belles vibrations. Il n’est pas

nécessaire d’être un mage ou un magicien ou une fée ou un maître pour vivre cela. Mais il faut juste

utiliser ces éléments qui nous sont offerts par l’existence pour pouvoir aller dans ce sens-là.


Les 5 éléments et nos chakras

Il est important d’y penser lorsque l’on pratique du yoga : penser à vous relier à la nature. Ce n’est pas

pour rien car fondamentalement nous portons les mêmes éléments à l’intérieur de nous.

On peut le voir au niveau des chakras

 la terre est en lien avec le 1 er chakra c’est-à-dire à la base de notre colonne vertébrale et nous

relie avec tout ce qui concerne notre incarnation, et avec la matière de notre corps physique

 l’eau est en lien avec le 2 ème chakra c’est-à-dire au niveau de nos organes génitaux et nous relie

avec toute l’eau, les liquides qui circulent en nous

 Le feu est relié au 3 ème chakra c’est à dire au niveau du nombril et nous met en lien avec le

soleil, la lumière, la température de notre corps, la digestion et avec tout ce qui nous permet de

transformer.

 L’air est relié au 4 ème chakra, au niveau du cœur et des poumons et nous met en lien avec tout

ce qui est circulation de l’air en nous, du Prana, de tout ce qui vient nourrir nos cellules, de

tout ce qui nous permet d’être profondément vivant (le jour où nous arrêtons de vivre, nous

arrêtons de respirer),

 L’éther est l’élément du 5 ème chakra, situé au niveau de la gorge, il est extrêmement subtil . On

le capte avec la conscience, le souffle et avec l’intention que l’on porte et toutes les

connexions subtiles qui soient dans notre être.

Ces 5 éléments existent en nous et se relier à ces éléments nous permet d’être en meilleur santé

physique mais également énergétique, émotionnelle, mentale et spirituelle.

C’est extraordinaire !


A cette seconde précise,


Nous avons des choses tellement simples. Et nous allons chercher des choses toujours très

compliquées : des postures de yoga plus compliquées, des livres plus compliquées, des trucs et des

machins plus compliqués, obtenir toujours plus de choses, de matériel, de connaissance …

Thibault nous transmet dans son partage de l’importance de l’argile et de l’eau . Est-ce que nous avons

besoin d’une machine pour cela ? Juste besoin d’un peu d’argile. Ce n’est pas compliqué ! La nature

nous a tout donné. Nous avons tout. Nous disposons d’une richesse incroyable : tout est là !

Mais comme notre mental est extrêmement complexe, il essaye toujours de nous montrer que nous

n’avons pas tout pour pouvoir être heureux, que nous n’avons pas tout pour pouvoir exister pleinement

dans toutes nos dimensions. Il nous faut toujours un peu plus. Mais c’est une fausse croyance de notre

mental mais aussi de notre éducation et puis d’un monde évidemment qui vit avec un principe de

profit, de création qu’il faut vendre, qu’il faut toujours obtenir, qu’il faut toujours acheter. Mais nous

avons tout à l’intérieur de nous et autour de nous où que nous soyons !

Même si vous êtes actuellement dans un petit studio au 10 ème étage, vous avez tout : vous allez me dire

que la terre est loin, mais la terre est immense par rapport à notre grandeur d’être humain et nous

captons son énergie même à cette hauteur, même au 40 ème étage, même au 100 ème étage. La terre est là,

et parce qu’elle est dans nous et que nous allons y poser notre intention. L’élément de l’eau est là

présent dans l’air. La température, le soleil est là dans la lumière présente ici et là maintenant. Et


même au-delà de la lumière du jour, il y a toujours l’élément de lumière qui vibre même dans la nuit.

Les étoiles sont là. Tout est absolument présent. Nous avons tout. Nous sommes d’une richesse

incroyable ! Et nous vivons dans une nature merveilleuse. Merveilleuse !

Sachons remercier cela ! Sachons remercier la vie de nous donner absolument tout ce qui nous faut

pour pouvoir nous épanouir, pour pouvoir grandir et dans tous les plans de notre être ! C’est valable

pour notre corps physique, notre santé, mais attention, nous restons humains avec nos fragilités. Cela

ne veut pas dire que nous n’allons pas nous récupérer un virus ou attraper une maladie. Soyons simple

et humble à ce niveau-là !


Ce qui ne meurt jamais :


Nous sommes également fait de terre et tout ce qui est sur cette terre, vit et meurt un jour. Mais meurt

sur un certain plan mais pas sur un autre où tout reste toujours vivant.

Soyons humble et simple ! Sachons fondamentalement que nous pouvons apporter tous les éléments

possibles dans ce qui est possible ici et maintenant. Pour une santé au mieux de ce que cela peut être

en fonction de ce que la vie nous offre comme opportunité de vivre dans cet instant. Et apprenons à

danser avec elle ! Apprenons à remercier ! Apprenons à remercier ces périodes difficiles : peut-être de

maladie, peut-être de confinement, peut-être de tristesse, peut-être de peur, peut-être de mal être dans

une articulation ! Apprenons à remercier cela ! Car tout cela constitue des opportunités pour ouvrir des

espaces à l’intérieur de nous que nous ne connaissons même pas, pour nous permettre d’être plus en

lien avec les vibrations de tous ces éléments encore plus subtils, profonds, puissants, qui vont encore

plus loin jusqu’au cœur de nos cellules physiques mais aussi sur tous les plans de notre être.

Comme nous disent les sages comme Sri Tathâta, nous allons vers une vie divine sur terre mais c’est

un processus. C’est comme le potier qui va malaxer son argile, il va y mettre de l’eau, il va petit à petit

la former. C’est un long processus et nous sommes dans ce processus. Et il faut savoir remercier ce

processus. Et petit à petit, dans notre humanité, un des challenges extraordinaires est que l’ensemble

de ces éléments puissent de plus en plus se rencontrer fondamentalement à l’intérieur de nous dans les

dimensions les plus subtiles qu’ils soient et se transformer mais pas qu’individuellement, mais

également sur le plan de notre humanité, sur le plan de toute la création de notre terre, et sur des plans

beaucoup plus vastes. Tout cela est magique !


Nous sommes faits d’argile


Nous sommes faits d’argile. Nous sommes faits d’eau. Dans la Bible, nous entendons parler de cela

« Et il sépara les eaux, les eaux d’en haut et les eaux d’en bas ». Dans la Bible, on parle aussi du

souffle « et il souffla dans les narines d’Adam ». Cela montre que tous ces éléments, nous les avons en

nous. Lorsque l’on voit les rituels des sages, des Siddhas, des Rishis de l’ Inde dans ses temps les plus

reculés et les plus divins, ces sages qui sont à l’origine des enseignements du Yoga Tout était basé sur

cette reliance au fondamental de ces éléments. Alors, oui nous avons tout. Cette femme anthropologue,

comme tous ces êtres, ces chamanes, connaissent ces notions et nous est-ce que nous connaissons ces

notions ? Nous les connaissons déjà et c’est pour cette raison que nous sommes rassemblés ici

ensemble. Nous le savons déjà fondamentalement et c’est pour cette raison que nous faisons du yoga

comme moi je le sais également. Mais nous le savons jusqu’à un certain degré, à un certain

pourcentage. Mais nous pouvons croître avec la rencontre intime de notre être, la pulsation de la vie,

l’essentiel de ce qui donne vie à toute chose, à la fourmi, à l’arbre, à la tulipe, au séquoia qui a donné

la vie aux dinosaures, qui donne vie aux poissons et à tous les êtres.


Et cette énergie est souvent déséquilibrée, elle n’est pas pure, elle n’est pas purifiée. Et pourquoi ?


Manger… Boire… Respirer ...comment ?


Parce que nous ne mangeons pas bien, nous ne buvons pas de bonnes choses. Il faut savoir se nourrir

avec des choses les plus naturelles possibles. C’est très important. Essayons. Je sais que ce n’est pas

forcément facile en cette période de confinement. Mais pas facile ne veut pas forcément dire

impossible. Essayons de manger de la manière la plus naturelle possible, le plus biologique possible,

sans transformation de plats cuisinés super sophistiqués où les matières vivantes ont disparu. Il est

important de boire des choses pures.

Essayons de mettre notre intention à bien respirer pour notre corps physique. Mais cela a aussi un

impact sur notre plan émotionnel, sur notre plan mental. Et l’inverse est vrai également. C’est-à-dire

que lorsque nous sommes perturbés par nos pensées, par nos émotions, cela va contribuer à une

pollution de notre corps physique. D’où l’importance de la méditation. D’où l’importance de la

respiration. D’où l’importance de savoir aussi relativiser les choses et revenir à l’instant présent.


Pollution mentale, émotionnelle


La pollution mentale, émotionnelle, où se trouve-t’elle ? Elle est située à 99% dans le futur, dans le

passé, dans l’imaginaire. Si nous revenons à l’instant présent, il ne restera de cette pollution, que la

réalité de l’instant présent. Par exemple, j’ai mal à la poitrine, c’est la réalité de l’instant présent. Mais

penser que demain, j’aurais peut-être encore plus mal et si cela se trouve, je vais attraper le

Coronavirus. En plus, hier une personne m’a dit que si l’on tousse, c’est un des symptômes du

Coronavirus. Et là nous basculons dans les 99% du futur et de l’imaginaire. C’est la pollution

mentale.

Nous avons donc à nous dépolluer en se connectant à quelque chose de plus vaste que nous. Ce que

nous appelons la méditation. La méditation nous met en lien avec des énergies d’une pureté absolue

qui se trouve sur d’autres plans. Nous en parlons en yoga. Il y a des plans supérieurs qui viennent

nourrir nos plans inférieurs. Nos corps physique, pranique et mental sont alimentés par des plans

supérieurs, subtils, inimaginables pour notre esprit humain et qui sont d’une pureté, d’une puissance et

d’un potentiel absolu que nous captons à l’intérieur de nous. Plus nous méditons, plus nous prions (en

fonction de notre sensibilité personnelle) plus nous captons ces énergies. Plus nous recevons ces influx

cosmiques qui vont venir nourrir ces plans.


Nous sommes nés des éléments reçus de notre mère… et de notre Mère


Comme une mère qui , avec tous ces éléments présents dans son corps, va nourrir le bébé qui est dans

son ventre. Nous avons tous vécu cela lorsque nous avons été dans le ventre de notre mère. Nous

avons tous reçu tous les éléments par notre mère. C’est comme cela que nous sommes passés de la

petite cellule, née de l’union du spermatozoïde et de l’ovule, à un petit bébé prêt à naître. Cela a été

possible en recevant tout de notre mère biologique. Nous sommes nés des éléments reçus de notre

mère mais les enseignements que nous transmettent les sages nous indiquent qu’il y a d’autres choses

d’ordre beaucoup plus vaste, d’ordre cosmique que nous recevons. Pour le recevoir, maintenant nous

sommes des grands, nous n’avons plus de cordon ombilical, il faut se connecter, cela fait partie de

notre libre arbitre. C’est de vivre soit comme des zombis bien pollués, soit de se connecter, de s’ouvrir

de prier pour recevoir. C’est comme des douches, une grande source qui descend de là-haut. Nous


nous connectons aux plans cosmiques qui nous permettent de venir nourrir profondément les

dimensions que nous n’imaginons même pas à l’intérieur de nous qui sont là en tant que potentiel pour

pouvoir s’épanouir. N’est-ce pas beau !

Dans ce que nous venons de partager, nous sommes passés de l’argile au plan cosmique pour nous

nourrir : c’est toute la beauté de notre création. Tout ce qui est dans l’infiniment grand, l’est aussi dans

l’infiniment petit et tout ce qui est dans l’infiniment petit, l’est également dans l’infiniment grand.

Cela ne peut nous laisser que dans une grande gratitude, un grand émerveillement lorsque nous

prenons le temps de se relier à cela. »


Dans la joie de ce partage,

Merci de votre présence

Meerabaï – Aline

www.lavoiedelunite.com. Visio-rencontres en direct régulières, avec satsangs et méditations en

s’inscrivant dans la rubrique « adhérent » du site lavoiedelunite.com.

Restez à jour des derniers articles parus sur le blog GOYOGA en vous inscrivant à la newsletter

Nos catégories